Notez

Intervention de Monsieur Gin, Directeur Général de la CCMSA



Faire état de l’attention portée par la MSA sur le monde du cheval

Intervention de Monsieur Gin, Directeur Général de la CCMSA
a - qui s’interroge sur son évolution du fait :

- de la déréglementation des paris qui en touchant l’organisation des paris en France va toucher le financement de la filière des courses

- de la crise économique qui touche le secteur du cheval de loisir

b – qui a une importance certaine pour la MSA car il représente + 6% des salariés et entreprises entre 2008 et 2009, avec une diversité qu’il nous faut prendre en compte :

- une majorité d’entreprises individuelles
- une moyenne de 5 salariés par entreprise
- mais ¼ des entreprises n’emploie personne

- la répartition géographique : concentration sur certains secteurs géographiques selon la nature de l’activité :
- pour le galop, 3 régions, Picardie, Ile de France et Basse Normandie, regroupent la moitié (49%) des établissements employeurs
- pour le trot, 23% des établissements se concentrent en Basse Normandie et Pays de Loire
- en ce qui concerne l’élevage, la Basse Normandie regroupe presque la moitié (47%) des employeurs
- s’agissant des centres équestres, 14% se situent en Ile de France, les autres étant répartis à peu près uniformément sur le territoire
- enfin, les centres de dressage se trouvent pour 13% d’entre eux en Rhône-Alpes, les autres établissements étant également à peu près équitablement répartis sur le territoire

Notre attention pour ce secteur consiste à :

- accompagner son développement
- être attentif à ses difficultés

- et se traduit par :

a – faire en sorte que les entreprises de la filière aient les bons interlocuteurs dans les MSA

- au niveau national, nous avons développé des relations permanentes pour évoquer avec les responsables de la filière toutes les questions relatives à la protection sociale

- il faut relayer ces procédures au niveau des MSA s’agissant de
- l’affiliation
- les cotisations
- la prise en charge administrative
- les modalités et les délais de remboursement
- la branche famille et retraite
- l’action sociale

b – proposer un service adapté en matière de santé, sécurité au travail

- pour les différentes catégories :
- les jockeys, niveau de risque important car sportifs de haut niveau
- les centres équestres, où il s’agit de prévention primaire
- les éleveurs, exposés à des risques liés aux animaux particulièrement importants

- qui ont chacune des spécificités qui nécessitent des conventions de prévention adaptées aux risques des différentes filières du secteur cheval.

Conclusion

- la journée d’aujourd’hui illustre bien cette volonté de travail en commun
- et je remercie Madame Della Rocca Fasquelle pour cette constructive initiative
- je veux redire la volonté de la MSA d’être présente pour le secteur cheval en matière de protection sociale en général, et notamment sur les domaines santé, sécurité au travail et action sociale qui nous intéressent plus particulièrement au cours de cette manifestation
- cette journée marque une étape importante et le début d’une coopération plus étroite
- et je souhaite que les contacts que cette journée va permettre de créer, notamment entre les médecins de la MSA et les médecins des différentes filières, soient maintenus.


FCP




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :









1 2 3

Actualités | TROT TOP TOUR | Les actions | Portraits de Femmes | Filière cheval | Elevage | GESCA | Paroles d'experts | Adresses utiles | Coup de cœur | Coup de pouce