Notez

Portrait de femme : Rencontre avec Aurore Berge, Députée des Yvelines.

Femme : Cheval Passion poursuit sa série d’interviews sur son site www.femmechevalpassion.com auprès de ces femmes dont défendre les autres est une mission. Elles sont Ministres, Sénatrices, Députées, pour qui la politique est une passion.

Notre rencontre d’aujourd’hui est avec madame Aurore Berge, Députée des Yvelines.



Après notre entrevue avec mesdames Martine Leguille-Balloy Députée de Vendée et Catherine Procaccia, Sénatrice du Val de Marne et Anne Catherine Loisier Sénatrice de Côte d’Or,
 
Madame Aurore Berge Députée des Yvelines

- Votre département compte un grand nombre d’entreprises dont l’activité se consacre au cheval Est-ce ce qui vous incite à vous intéresser à la filière cheval ?
 

J'ai été élevée par un père amoureux des chevaux, cavalier pendant plus de 20 ans. J'ai appris à respecter le cheval, son environnement et les métiers qui l'entourent. Et j'ai eu la chance d'avoir grandi dans un département, les Yvelines, où ceux qui aiment et respectent les chevaux sont nombreux. Et savent transmettre leur passion.
 
- Que représente pour vous cette filière sur votre territoire ?
 

Cette filière est essentielle. Dans le Sud des Yvelines, nous avons un écosystème unique où l'ensemble de la filière est réuni : poulinage, élevage, reproduction, entrainement, centres équestres, randonnées, courses... Et nous avons un lieu magique avec le Haras des Bréviaires. Je soutiens avec ardeur le projet de développement d'un pôle régional du cheval qui puisse y être installé : nous y avons tous les atouts !
 
- Quel avenir voyez-vous pour la filière ?
 

Le cheval est une filière d'excellence pour la France qui a su se renouveler.
L'équitation est aujourd'hui un sport pour toutes les familles et toutes les bourses. Nos cavaliers sont des exemples et l'accueil des Jeux Olympiques dont les épreuves d'équitation se dérouleront au Château de Versailles sera une vitrine exceptionnelle pour la France.
Nous avons des défis importants : accompagner la structuration de la filière, soutenir une réforme de la TVA qui a causé tant de difficultés et a nui au développement de la filière, soutenir la selle française. La filière ne nous plus subir une perpétuelle course d'obstacles : nous sommes à ses côtés !
 
 
Merci Madame
 


Delphine Raoul




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :









1 2 3 4 5 » ... 6

Actualités | TROT TOP TOUR | Les actions | Portraits de Femmes | Filière cheval | Elevage | GESCA | Paroles d'experts | Adresses utiles | Coup de cœur | Coup de pouce