Notez

SOCIÉTÉ DE COURSES, MESSIEURS LES PRÉSIDENTS FÉMINISEZ VOS COMITÉS !

Un homme qui plaide pour la féminisation des sociétés de courses, la chose était trop belle pour résister au plaisir de lui ouvrir largement nos colonnes ! Plaidoyer pour une cause juste et bonne…



Quelques chiffres : sur les 237 sociétés de courses de province, seules 9 sont présidées par des femmes, ce qui représente environ 3%. En revanche, le secrétariat de ces associations est assuré par des femmes dans 25% des cas...
Ne s’agit-il pas là du prolongement, sous une forme aggravée, d’une tendance forte de notre société française ?
Et pourtant, on voit, dans nos régions, beaucoup de femmes qui, ayant pris des risques dans des entreprises agricoles, des commerces ou des services, y réussissent aussi bien (et parfois mieux) que des hommes.
La désertion des hippodromes est certes enrayée, mais pour combien de temps ? Il est vital pour les sociétés de courses de recruter de nouveaux spectateurs, des « clients » qui, étant nés en ville (l’exode rural est passé par là), n’ont pas la culture Cheval que pouvaient avoir leurs pères.
L’évolution de la société est ainsi faite que les loisirs se consomment de plus en plus en famille, y compris avec les enfants : c’est une affaire de culture et de génération
Or, trop souvent, les sociétés de courses, constituées en clubs d’hommes, peinent à intégrer les nécessités engendrées par le renouveau inéluctable de leur clientèle.
Et bien des hippodromes, s’ils réussissent à faire venir du monde à l’occasion d’une opération promotionnelle bien menée, auront du mal à faire revenir les néophytes.
En effet, c’est souvent l’accueil qui est déficient : pas de nurserie où changer un enfant, pas de garderie pour les plus petits, peu d’animations enfantines, des toilettes indignes…que seuls des hommes peuvent supporter !
Cette forme implicite d’exclusion des femmes et des enfants en tant que spectateurs, seules des femmes peuvent la combattre, de l’intérieur.
Présidents, faites entrer des femmes dans vos comités ! Ne leur demandez pas nécessairement de connaître les courses, demandez-leur dans un premier temps de porter un regard neuf et féminin sur l’accueil dans votre hippodrome. Vous aurez des surprises. Ensuite, confiez-leur cet accueil.
Vous verrez que, si elles ne sont pas du milieu des courses, parfois un peu replié sur lui, elles sauront étonner leurs amies par cet engagement insolite et les faire venir sur votre hippodrome. Il faudra alors leur confier aussi la communication et la promotion, car elles sauront, parfois mieux que des hommes trop imprégnés de culture hippique, choisir les arguments pour faire déplacer les familles …et les accueillir ensuite : tout est lié.
Il existe beaucoup de femmes prêtes à s’engager dans une association afin de se sentir utiles, au même titre que les hommes : il faut pour cela leur confier une mission claire avec des objectifs bien définis.
Vous verrez qu’elles auront à cœur de prouver qu’elles sont dignes de la confiance qui leur a été témoignée, et même au-delà.

Messieurs les Présidents apportez un regard nouveau dans vos sociétés de courses !

Nous vous conseillons de vous rapprocher de l’hippodrome le plus près de chez vous où le Président vous fera un bon accueil.


Jérôme Korbeau




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :









1 2 3 4 5 » ... 24

Actualités | TROT TOP TOUR | Les actions | Portraits de Femmes | Filière cheval | Elevage | GESCA | Paroles d'experts | Adresses utiles | Coup de cœur | Coup de pouce