Notez

MARIE FRANCE PELTIER : UNE FEMME PRESSEE

Elle cumule les fonctions même les plus improbables comme celles de commissaire au Galop et au Trot, elle vit à 200 à l’heure. Rencontre sur les chapeaux de roue avec une femme pressée.



MARIE FRANCE PELTIER : UNE FEMME PRESSEE
Si vous appréciez le calme, si vous aimez prendre le temps avant d’agir, si vous n’appréciez guère d’être bousculé, si le contact des gens pressés vous stresse, alors ne vous approchez pas de Marie France Peltier, vous perdriez tous vos moyens ! Ses proches l’appellent « Speedy ». La suivre nécessite posséder des neurones capables de battre tous les tests de Dr Kawashima. .
Vous l’aurez compris, si cette entrée en matière, quelque peu pamphlétaire, brosse à grands traits la personnalité de la dame afin de vous mettre dans l’ambiance, elle n’en représente qu’une mince esquisse.
C’est donc à son rythme que je vais essayer de mieux vous la faire connaître.


Légende photo

Trophée Vert 20 Avril 2008
ligne du haut de gauche à droite
1 - Paul Balme (Président délégué de Sablé Sur Sarthe)
2 - Marie-France Peltier
3 - derrière caché : Frédéric Munet (président de la Fédération Anjou Maine)
4 - Christian Gatard (Maire de Chambray les Tours)
5 - Bernard Desmontils (Vice Président de la S.E.C.F)


Commissaire toujours…
Commissaire toujours…
Fille d’éleveurs de chevaux de galop d’une famille de six enfants, Marie France Peltier comprend très vite qu’elle doit se rendre utile. (Evidemment débuter dans la vie ainsi n‘enclin ni à la morosité ni à la paresse). Enfant, elle sort les juments et les poulains. Les tourne à la longe. Adolescente, elle monte certains chevaux au pré-entraînement. Elle est passionnée d’athlétisme, de course et de lancer de disque, elle sort en compétition au niveau national, monte sur le podium en Championnat de France sans pour autant négliger ni ses études ni l’écurie familiale. Encore étudiante, elle demande sa casaque. Bac, deug de droit puis master de ressources humaines en poche, elle s’applique à résoudre les situations administratives du personnel hippique. Toujours en contact avec son père, devenu maire de la commune de Nouzilly puis Président de la Société des courses de Tours-Chambray, elle apprend le règlement et le code des courses dans la tour, la voiture suiveuse, au PV et devient commissaire à 25 ans. « Selon le principe de la famille, il fallait savoir tout faire et au plus vite » souligne-t-elle en riant. Les années passent.
En 96, elle devient la vice-présidente de la société de Tours-Chambray. Elle est élue, en 97, membre du Conseil d’Administration de la Fédération Anjou Maine Centre Ouest qui regroupe six départements soit une quarantaine d’hippodromes. Elle a en charge la Communication et développe une relation avec la presse locale .
En 99, après avoir travaillé chez plusieurs entraîneurs, elle devient directrice administrative à Evry où s’est installé le Cheikh al Maktoum. Cet épisode s’arrête en 2000 avec son départ. Elle prend alors la succession de son père à la présidence.et décide de continuer à développer tout ce qu’il a mis en place
Toujours au pas de course, elle conquiert le titre de commissaire national en 2003 au galop et au Trot en 2004 ! (Rappelons pour info qu‘elle est à ce jour encore la seule femme à exercer cette fonction dans le Trot au niveau national) « Il a fallu batailler ferme mais j’y suis arrivée » reconnaît-elle dans un grand sourire avant d’ajouter « il suffit que l’on me dise que c’est impossible pour que j’y aille ».

Célébration de sept mariages à la mairie de Lamorlaye !
Célébration de sept mariages à la mairie de Lamorlaye !
Et elle y va ! En 2007, elle officie au Prix de Diane. Elle est décorée Chevalier de l’Ordre du Mérite Agricole … mais ne prend pas le temps d’organiser une petite fête pour recevoir sa distinction!
En 2008, cette battante qui ne peut vivre sans un challenge à relever et pour qui deux fonctions ne suffisent toujours pas, s’engage dans les municipales de la commune de Lamorlaye où elle vit. Elle est élue maire-adjointe en charge de l’urbanisme et de l‘environnement.
Elle planche sur le plan local d‘urbanisme, la réorganisation du centre ville, le plan de circulation et compose avec la grogne des propriétaires mécontents de voir leur permis de construire refuser. Le temps de lancer quelques projets et on la retrouve dans ses fonctions de commissaire successivement au Prix de Belgique, le Jockey Club et au Prix de de l‘Arc de Triomphe « le rêve »!

Alors me direz-vous qu’est-ce qui fait courir Marie France Peltier ? Une énergie à revendre ou plus encore ? « Je suis comme les enfants, je recharge vite les accus puis j’aime la vie et j’ai envie de la dévorer. J’ai aussi la volonté de tirer ceux qui m’entourent vers le haut … » Elle marque un cours instant de pause et conclue « Partager des plaisirs fabrique du bonheur et voilà ».

Qui l’aime la suive !


Marlène Marcos




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :









1 2 3 4 5

Actualités | TROT TOP TOUR | Les actions | Portraits de Femmes | Filière cheval | Elevage | GESCA | Paroles d'experts | Adresses utiles | Coup de cœur | Coup de pouce