Notez

Le gilet de protection un moyen de protection comme les autres !

Parfois considéré comme un élément indispensable de sécurité, parfois comme une contrainte, le gilet de protection reste souvent mal connu. Eléments de compréhension sur un équipement de protection comme les autres.



Nausicaa  l’Hotellier  ingénieur conseil en prévention des risques professionnels, chargée de la filière hippique de la CCMSA
Nausicaa l’Hotellier ingénieur conseil en prévention des risques professionnels, chargée de la filière hippique de la CCMSA
Obligatoire le gilet de protection ?
Dans le cadre professionnel, les gilets de protection sont soumis à la réglementation du Code du Travail, comme tous les équipements de protection individuelle (EPI). Son port est donc fonction de l’évaluation des risques de l’activité exercée. Dès lors qu’il existe un risque résiduel ne pouvant être couvert par la mise en place d’une protection collective, le chef d’établissement doit mettre gratuitement à disposition de ses salariés les EPI adaptés et veiller à leur utilisation effective.

Rôle et mode de fonctionnement
Le gilet de protection pour activités hippiques, au même titre que le casque de protection, fait partie des EPI de niveau 2. C’est-à-dire qu’il protège des risques dont la survenue peut avoir des conséquences graves pour la personne. Le gilet a pour objectif de limiter la gravité des chocs lors d’une chute de cheval ou d’une ruade. Il protège la zone thoracique, ainsi qu’une partie du dos et de l’abdomen. Pour ce faire, il absorbe une grande part de l’énergie d’impact, notamment en la répartissant sur l’ensemble du matériau touché.

Que choisir ?
Actuellement, il est possible de trouver des gilets de protection répondant à des normes différentes : BETA, ASTM, EN, SATRA, ... Mais alors laquelle choisir ? Afin de garantir la conformité et un minimum de sécurité (ce qui est demandé par la réglementation), il convient de choisir un gilet répondant à la norme EN 13158. Cette dernière doit impérativement être mentionnée sur le gilet.
Au sein de cette norme, il existe 3 niveaux de protection différents :
le niveau 1 réservé aux jockeys en course au moment de la course ;
le niveau 2 pour les personnes expérimentées soumises à un risque faible
le niveau 3 pour les personnes confirmées ou expérimentées soumises à un risque moyen à élevé et pour les débutants.
Le choix entre les niveaux 2 et 3 doit être effectué en fonction du niveau de risque, de la compétence de la personne ainsi que de la portabilité du produit. Dans tous les cas, il faudra s’assurer que la taille est bien adaptée et qu’elle ne gêne pas l’activité, ni le port d’autres équipements lors de leurs utilisations.
En dehors du gilet, il existe d’autres EPI à destination du milieu hippique. Ainsi, parmi les plus courants, on retrouve :
le casque de protection répondant à la norme EN 1384, qui doit être attaché et ajusté pour permettre de diminuer la gravité en cas de chute,
des chaussures de protection, coquées sur le dessus du pied et au niveau du talon, pour prévenir les lésions et traumatismes dus à un écrasement ou à un choc.
Reste que pour être efficace et ne pas constituer une gêne supplémentaire, tous doivent être adaptés à la personne utilisatrice.
Pour vous aider dans votre choix, les conseillers en prévention et les médecins du travail de votre MSA sont là pour vous accompagner. N’hésitez pas à les contacter.


Nausicaa l’Hotellier





1.Posté par Christine PEYROU le 15/11/2010 14:54
Bonjour,
Suite à un accident survenu dans le club hippique de mon fils, et aprés la lecture de votre article, je me permets de vous écrire.
En effet, samedi dernier une petite fille de 10 ans (galop 1/2) s'est fracturée la rate lors d'une chute que l'on peut qualifier d'anodine.
Arrivée aux urgence, les médecins ont mis en cause le gilet de protection (smart Rider articulé). Ils ont affirmé que le port de gilet était la cause fréquente de traumatismes divers (cotes felées entrainant perforation d'organe ou dommage viscéral).
Ce modèle articulé est-il seul en cause ou tous les gilets en mousse rigide comme le modèle Equiteme?
Que pensez vous des modèles utilisant des coussins d'airs tel le RXR Protect (PADD) et le SWING Airsystem?
Dans l'attente de votre réponse, cordialement.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Maître Guillaume Fallourd | Nausicaa l’Hotellier de la CCMSA | Jean-Marc Lassus du GHN | Dominique Bouvier | Jean-Yves Camenen | D. BAILLEUX | Eveline Letourneur (CGPC) | Philippe Fraioli (IFCE) | Jean-Luc DELAVAUD | LdB AUDIT