Notez

BORDEAUX-LE BOUSCAT - GNT 2008

Ligue contre la Cardiomyopathie



BORDEAUX-LE BOUSCAT - GNT 2008
Si la France compte presque autant d’Hippodromes que de Fromages, fort heureusement, la région bordelaise ne compte pas autant d’Hippodromes que de Grands Crus. Je profitais donc de mon séjour à Mérignac pour aller assister en terre girondine à la quatrième étape du GNT. En arrivant sur l’hippodrome, je confiais les magazines des «Seniors des Courses» et les affiches du livre «Si le trot m’était conté» au personnel du secrétariat des balances qui accepta aimablement de diffuser l’information.
Sur la piste, commence la compétition du jour qui n’a pas échappé au grand favori, Pluto du Vivier… Talons hauts dans l’herbe imbibée d’eau, la Miss va remettre le Prix au vainqueur, Thierry Duvaldestin. Le driver récompensé claque la bise sous les applaudissements du public présent dans les tribunes archi-pleine.

Le Prix Louis Gauchois ou le Prix de la Ligue contre la Cardiomyopathie

BORDEAUX-LE BOUSCAT - GNT 2008
Dans la septième épreuve, le trotteur Nickel de Néret n’est pas heureux en partant, installé aux avant-postes à la mi-course, il parvient à repousser courageusement l’attaque de Nono de Crouay. Venu de la Charente, l’animateur de la réunion du jour est Monsieur Frédéric RATEAU. Dans l’enceinte des balances, il recueille au micro les impressions du vainqueur, le jeune S. GAZON, parle de son travail et de sa passion, et évoque le livre de l’histoire des acteurs des courses intitulé "Si le trot m’était conté" Une néophyte, Marlène Marcos, unissant ses efforts avec Martine Della Rocca, a su retranscrire, sous une forme romancée, les souvenirs et les émotions de la vie d’exigence et d’amour des acteurs des courses à Joinville le Pont dans les années 1940 à 1970. Par leur passion et dans des conditions difficiles, ils ont su faire entrer le modernisme dans l’histoire du trot et contribué à l’avenir des jeunes.

Une Association dans le Circuit du GNT

BORDEAUX-LE BOUSCAT - GNT 2008
Le Vice-Président de la Ligue contre la Cardiomyopathie, Monsieur Guillaume FALLOURD, félicite chaleureusement la performance du jeune driver et offre ce livre qui est le témoignage de la vie de ses aînés, un trait d’union entre un monde bien loin et pourtant si proche !
Le driver et le cheval s’éloignent vers les écuries tandis que Monsieur RATEAU interviewe Monsieur FALLOURD…

FR - Pourquoi une telle association sur cet hippodrome ?
GF - La Ligue contre la Cardiomyopathie est jeune association créée en juillet 2007 à la suite de la disparition d’un jeune entraîneur de trot survenue sur l’hippodrome d’Enghien. Il était atteint d’une maladie rare, dénommée cardiomyopathie dilatée, qui endommage le tonus musculaire du cœur et réduit sa capacité de pomper le sang vers le reste de l’organisme… Depuis la création de l’association, plusieurs événements ont été organisés sur des champs de courses afin de médiatiser l’association et de pouvoir bénéficier d’un écho dans la presse régionale. Un partenariat avec le GNT 2008 a donc été lancé, afin de pouvoir être représentée sur chacune des étapes de ce challenge. Voici les raisons pour lesquelles nous sommes aujourd’hui présents à Bordeaux. Nous remercions le Président de la société des courses de Bordeaux de nous accueillir avec autant de gentillesse.

FR - Quel est le rôle et le but de l’association ?
GF - La Ligue contre la Cardiomyopathie, dont le président est Monsieur Dominique de BELLAIGUE, a deux missions essentielles. La première est le soutien des malades, notamment en terme d’informations et de mise en relation entre malades ou avec les médecins. La deuxième de ses missions est un vecteur d’espoir pour ces malades puisque nous organisons des récoltes de fonds servant à financer la recherche. Notre comité scientifique, composé des grands spécialistes français des cardiomyopathies, est chargé de sélectionner les meilleurs projets de recherche susceptibles d’être financés. Deux projets de recherche seront financés à la fin de l’année 2008.

FR - Quel est le devenir de l’association ?
GF - La Ligue contre la Cardiomyopathie a vocation à devenir une grande association de dimension nationale, et pourquoi pas de renommée internationale par son action telle les associations anglaises ou américaines intervenant dans le même domaine. Nous souhaitons pouvoir récolter plus d’argent pour élargir nos financements de projets de recherche car la recherche n’avance qu’en fonction du temps qu’on lui associe et des fonds qu’on lui consacre. La cardiomyopathie est aujourd’hui décrite comme une maladie rare, bien que l’on constate qu’elle touche de plus en plus de monde, et comme pour toutes les maladies rares, la recherche est très en retard. Nous avons donc besoin du soutien de tous.

FR - Nous l’avons compris, donner c’est avancer ! Le message est bien passé… conclut Monsieur Frédéric RATEAU tout en remerciant la présence de Monsieur Guillaume FALLOURD.

MG - Le GNT, c’est la magie des terroirs qui sentent bon la France. Le GNT 2008 ouvre son cœur, tend la main à cette association et fait naître l’espérance sur les hippodrome de nos régions. Merci…


Michel GRENTE




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :









1 2 3 4 5 » ... 22

Actualités | TROT TOP TOUR | Les actions | Portraits de Femmes | Filière cheval | Elevage | GESCA | Paroles d'experts | Adresses utiles | Coup de cœur | Coup de pouce